Qualité Air et Eau

Mesures publiées par L'observatoire de l'air en Rhône-Alpes à consulter   ICI

Mesures de qualité de l'eau publiées par le ministère de la santé  ICI

Feuille Info n°78

La feuille Info du printemps

est maintenant en ligne 

À consulter sans modération !

N° appel d'urgence

Secours: 112
Pompiers: 18
Police / Gendarmerie: 17
SAMU: 15

Accueil > Découvrir > Une terre agricole

Une terre agricole

Une agriculture bien présente sur le territoire

 

Le relief varié de la commune de Reignier-Esery permet aux agriculteurs une grande diversité de production :

  • Dans la plaine alluvionnaire, maraîchage, arboriculture et horticulture cohabitent avec des élevages traditionnels
  • Sur la colline, troupeaux de vaches, céréales, prairies et vergers se partagent le paysage

Actuellement, plus de 20 exploitations agricoles mettent en valeur 1 100 Ha (56% du territoire). On observe ces dernières années une régression des surfaces agricoles par rapport à l’urbanisation. Or l’agriculture se trouve aujourd’hui à une époque charnière. Produire, certes, mais pas n’importe comment. Les obligations des agriculteurs se sont étoffées :

 1- La sécurité alimentaire

Le consommateur s’interroge de plus en plus. Il exige des garanties en matière d’élevage et d’agriculture. Le bon sens veut que l’on interdise les farines animales pour la nourriture des herbivores. Pour produire du lait ou de la viande saine, les vaches ont besoin de brouter de l’herbe, pour compléter leur ration alimentaire, des céréales sont nécessaires. Un champ de blé, une prairie, dans  le paysage représentent pour chacun d’entre nous l’assurance  d’une alimentation saine. Il faut faire attention à ne pas réduire les surfaces agricoles en faveur des autres développements économiques afin de satisfaire aux voeux formulés par le consommateur et de pouvoir maintenir quoi qu'il arrive une autosuffisance alimentaire.

2- Le respect de l’environnement

L’opinion publique s’est approprié le devoir de sauvegarde de l’environnement. Cette prise de conscience s’est répercutée dans toutes les classes de la société. L’agriculteur, de par son travail, est investi  d’une mission d’entretien, voire de sauvegarde des espaces naturels.

3- Utilisation du territoire :

Le foncier agricole n’est plus seulement un outil de travail. La beauté et la tranquillité d’un chemin rural pour une promenade en nature, la fraîcheur d’un sous-bois sont autant de lieux prisés par tous. Ces paysages font oublier la proximité des grands centres urbains. Ils constituent une ceinture verte pour nous offrir une bouffée d’oxygène, un point de vue sur la campagne environnante.

Par le seul fait de son activité, l’agriculteur entretient le paysage et met gracieusement à disposition des promeneurs des sites accueillants et agréables à l’œil. Il est important de respecter le travail qui se fait dans les champs et donc de rester sur les chemins.

4- Maintien de la vie rurale

De par sa présence, l’activité rurale assure la vie des hameaux. Cette présence rassure les habitants et sécurise les résidents qui quittent leur maison pour se rendre à leur travail.

Parfois, l'agriculteur doit libérer des champs pour des projets de construction (bâtiments ou infrastructures). Pour maintenir l'équilibre financier de son entreprise, dans le respect des contraintes énumérées plus haut, il est obligé de rechercher des parcelles sur les communes voisines. Contraint à des déplacements plus importants, il est donc moins disponible pour assurer l'entretien de ce patrimoine foncier : élagage des haies, curage des fossés, réfection des chemins. Autant de services participant gratuitement à l'entretien des paysages. La législation européenne, selon les contrats passés avec les agriculteurs demande à ce que les haies soient entretenues.

Et demain?

Située en zone périurbaine l'agriculture de notre commune a su développer une grande diversité de productions. Ces savoir-faire sont les garants du dynamisme de notre agriculture.

Le devenir de notre agriculture est au centre des débats. L'activité agricole s'insinue dans notre vie quotidienne  sans que nous en soyons toujours conscient. Le Projet d'Aménagement  et  de Développement Durable permet d'affirmer nos choix, en matière de sécurité alimentaire, d'entretien du paysage et de maintien de la vie rurale.

Positionnement face aux OGM (Organismes Génétiquement Modifiés) :

Comme dans de nombreuses communes de France, le Conseil Municipal de Reignier - Esery a décidé de donner son avis sur la culture et la consommation des OGM.

Le Conseil Municipal invite l’Etat à prendre en compte l’intérêt de la santé publique et de la protection de l’environnement quand il autorise les cultures de plein champ de plantes génétiquement modifiées, il déclare être opposé à toute culture de plantes génétiquement modifiées sur le territoire de la Commune. La municipalité émet le souhait que le Maire puisse mettre en œuvre ses prérogatives pour interdire de telles cultures sur le territoire de la Commune et l'autorise (lui ou son représentant) à signer tout document découlant de ce dossier.

Dorénavant la municipalité refuse les O.G.M. (produits contenant des OGM, produits à partir d’OGM, produits issus d’animaux nourris avec des O.G.M. , ...) :

- dans les marchés publics de la commune notamment pour la fourniture des repas (cantines scolaires, centre de loisirs, etc.)

- sur des parcelles communales à mettre à bail ou dont le bail viendrait à être renouvelé,

La commune n’ est pas opposée à l'utilisation des OGM dans le cadre de la recherche médicale.